Suivi des équipements : quels choix techniques faire en fonction de mes besoins ?

Quels sont mes besoins en matière de systèmes de géolocalisation et comment sélectionner le matériel adéquat ? On vous aide👇

L’usage définit les choix techniques de la solution

La technologie utilisée dépend de l’usage. En effet, les cas de figure sont très divers entre tracer un camion de transport de fonds sur la route ou un transpalette dans une usine.

Les cinq principaux critères à considérer sont :

  1. Le niveau de précision : ai-je besoin de géolocaliser mon animal de compagnie perdu (à quelques dizaines de mètres près) ou une boîte de médicament dans une pharmacie (à quelques centimètres près) ?
  2. La nécessité ou non de calculer l’itinéraire jusqu’à l’objet recherché : ai-je besoin de connaître l’itinéraire de ma position jusqu’à cet objet (sur un site industriel de plusieurs bâtiments), ou seulement de savoir dans quelle pièce je dois me rendre (un hôpital) ?
  3. Une simple notion d’éloignement : il est parfois seulement utile de savoir si l’objet en question s’éloigne d’une position définie (par exemple le tracker GPS d’un vélo en train d’être dérobé).
  4. Un usage intérieur (indoor tracking) ou extérieur (outdoor tracking).
  5. Un objet en transit (conteneur sur un bateau) ou sédentaire (un chariot élévateur dans un entrepôt).

Les quatre composants de base d’une solution d’asset tracking

Une fois que l’usage a été défini, il faut ensuite choisir les quatre composants de l’architecture IoT (Internet of things : appareils physiques qui reçoivent et transfèrent des données sur des réseaux sans fil, avec une intervention humaine limitée. Cette technologie repose sur l’intégration d’un système informatique à toutes sortes d’objets) :

  1. La puce de géolocalisation, sur l’objet concerné.
  2. Le réseau auquel cette puce se connecte.
  3. La solution informatique de suivi des puces.
  4. L’application qui permet à l’utilisateur final de connaître l’emplacement de l’objet via son téléphone ou son ordinateur.

Exemple 1 : l’hôpital.

Usage intérieur, périmètre défini, modifications de l’architecture des locaux peu fréquentes

Dans le cas d’un hôpital, il est question de traquer des milliers de petits objets très
différents les uns des autres. La diversité des assets est extrêmement large : d’un lit
médicalisé à une petite boîte de médicaments. Il faut donc un système très léger et très économique.
On se tourne souvent vers la RFID (radio-identification), qui consiste à coller de petites étiquettes-antennes de quelques milligrammes, et installer des récepteurs dans tout le bâtiment.
Lorsqu’un professionnel de santé de l’hôpital recherche un objet, il fait une recherche sur un téléphone ou une tablette reliée à l’intranet qui lui montre sa localisation. Pour les matériels plus imposants (lits, machines, fauteuils), le Bluetooth ou le Wifi sont plus fréquemment utilisés, comme le fait la start-up Apitrak. L’avantage du Wifi est d’éviter l’installation de récepteurs (RFID ou Bluetooth) dans le bâtiment, en utilisant le réseau LAN existant.

Exemple 2 : le conteneur contenant du mobilier de collection.

Usage extérieur ou mixte, périmètre s’étendant sur des milliers de kilomètres, modifications éventuelles du trajet (météo, douane, accident)

Imaginons qu’un particulier australien mette à disposition du mobilier antique à un
musée au Panama. Le conteneur transite par un port néo-zélandais pour un autre
chargement, où il fait l’objet d’un contrôle, reprend la mer pour plusieurs jours jusqu’au Panama. Les meubles ont à la fois une valeur sentimentale, historique et financière.

Un simple tracking GPS a ses limites. Si le conteneur se retrouve sous un toit, le
positionnement disparaît (comme lorsque l’on passait sous un tunnel avec son GPS
auto). Un module IoT géolocalisé et connecté en cellulaire va permettre, au-delà de la simple géolocalisation, d’apporter d’autres garanties sur l’intégrité de notre conteneur :

 

  • Détection de chocs ou de mouvements ;
  • Détection de changements de température (particulièrement importante pour
    des denrées périssables) ;
  • Alerte en cas d’ouverture du conteneur ;
  • Customisation avec d’autres types de capteurs (humidité, pression…) selon les
    spécificités des biens transportés ;

La connectivité cellulaire présente l’avantage de maintenir un suivi permanent et
complet du conteneur et de sa condition.le

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et contribuer à nos efforts de marketing. Plus d’informations View more
Accepter tous les cookies

Laissez nous votre email et nous vous envoyons tout de suite votre guide pour bien choisir votre traceur GPS