fbpx

Comment se protéger efficacement face aux vols de matériel et d’engins agricoles ?

Les vols de matériels et machines agricoles, font régulièrement l’objet de la rubrique faits divers dans nos journaux et magazines locaux. En effet, la valeur du matériel et des engins agricoles comme les tracteurs notamment, suscitent les convoitises de voleurs ou le plus souvent de bandes de plus en plus organisées. Les exploitations et les concessionnaires de machines agricoles sont en première ligne face à ces vols. En Picardie, six personnes ont été interpellées après une centaine de vols de matériels à hauteur de 2.5 millions d’euros, selon un article paru dans France Bleu (lien vers l’article : ici).

Les exploitations agricoles face aux vols :

Il faut bien prendre conscience de l’importance de ces vols et de l’impact qu’ils auront sur l’activité des acteurs de secteur agricole. Il est difficile de mettre en place des solutions qui vont limiter les vols dans les exploitations puisque sur celles-ci absolument tout peut-être volé :

  • Les engins agricoles comme les tracteurs, moissonneuses-batteuses, faucheuses qui sont certainement les engins les plus coûteux.
  • Le carburant contenu dans des cuves ou dans les réservoirs.
  • L’outillage comme les pelles ou les brouettes.
  • La production comme les fruits et légumes ou même les animaux.

Quelques mesures simples à mettre en place :

Face à ce phénomène, il est important de se protéger face aux vols. Renforcer la sécurité des exploitations agricoles, peut commencer par quelques mesures simples selon l’assurance MMA (lien vers l’article : ici) :

  • Protégez vos accès : installez une barrière par exemple.
  • Verrouillez systématiquement les ouvrants.
  • Faites installer un éclairage extérieur avec détecteur de mouvement, voire un dispositif de vidéo protection ou un système d’alarme…
  • Si vous devez vous absenter, laissez des signes de présence.
  • Ne laissez pas de message d’absence sur votre répondeur, faites relever votre courrier par un proche.
  • Informez de votre absence un proche de confiance, vos voisins.
  • Accédez au service « Alerte par SMS », mis en place au niveau national entre les gendarmeries locales et les chambres d’agriculture. Objectif : avertir les agriculteurs de la présence de rôdeurs dans leur secteur ou de vols déjà commis.

Des dispositifs mis en place par le Gouvernement :

photo d'un engin agricole

 

 

 

 

Même si le nombre de vols sur les exploitations agricoles à baissé à partir de 2015, grâce à des dispositifs mis en place par le gouvernement comme « agriculteurs vigilants » ou la formation de 200 référents de sureté pour évaluer les risques sur les exploitations (lien vers l’article : ici). Les vols n’ont pas pour autant totalement disparu.

 

Même si les engins agricoles restent une cible principale pour les voleurs, ce sont les GPS agricoles qui aujourd’hui sont dérobés. De plus en plus évolués et coûteux, concessionnaires et exploitations doivent prendre des mesures radicales.

Et si l’innovation et la technologie venaient en aide aux concessionnaires et aux exploitations agricoles ?

TRAKmy c’est une solution simple et efficace pour lutter contre le vol. Notre ambition est de démocratiser l’utilisation de traceur GPS pour que vous puissiez exercer votre activité professionnelle plus sereinement. Le secteur de l’agriculture est fréquemment victime de vols d’engins ou de matériel coûteux, qui pour vous représente un investissement. Aujourd’hui nous voulons vous apporter une solution efficace.

 

Deux traceurs nouvelle génération :

 

  • Sans câblage pour ne pas à avoir à effectuer des branchements.
  • Sans recharge pour éviter de devoir enlever et repositionner le traceur régulièrement.
  • Longue autonomie : 5 ans (modèle Ultra) et 3 ans (modèle Compact), une autonomie record sur le marché.
  • Étanche : les deux modèles sont étanches et le traceur Compact répond à la norme IP68 sur l’étanchéité.
  •  
engin agricole
photo du traceur gps ultra
traceur compact

TRAKmy c'est simple :

1 traceur et 1 application mobile pour suivre les trajets effectués.

photo application et du traceur gps

Une application entièrement pensée par nous-même :

  • Possibilité de suivre plusieurs véhicules à la fois
  • Ajouter des personnes pour suivre les véhicules en cas d’alerte critique
  • Définir une zone de sécurité autour d’un ou plusieurs véhicules pour être alerté en cas de sortie de zone (idéal quand les engins sont sans surveillance la nuit)
  • Un « mode vol » qui permet d’avoir des points de géolocalisation plus rapidement en cas de vol et d’alerter les forces de l’ordre pour retrouver le matériel plus rapidement.
  • Une application disponible sur Android et Apple

La vie des start-up pendant le COVID-19

La France et le monde entier traversent une période aussi difficile qu’inédite. La crise sanitaire du COVID-19, remet en question nos manières de vivre mais aussi de travailler. En cette période peu habituelle pour ne pas dire jamais vue, tout le monde doit innover. Entreprises comme particuliers, chacun à son rôle à jouer dans cette épidémie. Outre le fait que certains acteurs soient plus exposés au Coronavirus, les entreprises et les start-up doivent revoir leur mode de fonctionnement et s’adapter rapidement. Comment les structures telles que les start-up font-elles pour s’organiser face à cette épisode ?

Qu'est ce qu'une start-up ?

 

 

Tout d’abord, qu’est ce qu’une start-up et qu’à t’elle de différent d’une entreprise classique. C’est une question qu’un grand nombre de personnes se posent. Aucune définition à proprement parler n’est officielle. Pour nous, une start-up est avant tout l’envie de porter un projet innovant et de le développer en équipe. C’est avant tout un esprit. Trois critères peuvent définir l’anglicisme start-up :

 

  • Utiliser une technologie nouvelle ou un service innovant.
  • Être accompagnée ou incubée dans une structure.
  • Avoir une forte croissance potentielle.
  • Et enfin, avoir un besoin de financement.
photo qui représente le travail en groupe d'une start-up

Chiffres clés sur les start-up en France :

 

La France une « start-up nation » ?

 

En effet, la France compte aujourd’hui environ 10 000 start-up. Un chiffre qui devrait croître d’années en années. Cette dynamisation entrepreneuriale synonyme de croissance et emplois n’est que bénéfique pour le territoire qui devient de plus en plus attractif. La France est également l’un des pays d’Europe qui possède le plus de structures accompagnant les projets innovants. On compte 270 incubateurs en 2018 sur le sol français, selon la plateforme Médium.

En revanche, nous pouvons constater, que ces jeunes entreprises s’implantent dans certaines régions de France (pour plus d’informations, cliquez : ici), avec un secteur high tech largement représenté :

 

  • Paris : 51% des start-up.
  • Auvergne-Rhône-Alpes : 11% des start-ups.
  • Occitanie : 7% des start-up.
photo d'un tableau de croissance avec les memnbres de la start-up

Crise sanitaire du COVID-19 et vie des start-up ?

 

 

La crise sanitaire liée au COVID-19, est une menace supplémentaire pour les jeunes entreprises comme les start-up. Particulièrement fragiles, leurs activités sont souvent arrêtées à cause de cette épidémie. Les fondations et l’écosystème de ces entreprises étant jeunes et fragiles, elles font face elles aussi à de nombreuses difficultés.

 

Effectivement, l’heure est mal venue pour effectuer des levées de fonds. En revanche, il ne faut pas s’avouer vaincu. Dans cette période difficile pour tout le monde, les start-up doivent être confinées mais elles doivent également rester réactives.

La majorité d’entre-elles ont eu recours au télétravail. Entre réunions à distance ou visioconférences pour se tenir informées mais surtout garder le contact. Le management est mis à rude épreuve. Mais l’innovation prime dans le projet des start-up et doit primer dans son organisation !

personnage combat le virus

TRAKmy et le COVID-19 :

Nous avons également pu remarquer le travail exceptionnel de certaines structures qui viennent en aide ou souhaitent apporter leur contribution à la lutte du COVID-19. Entre fabrication de masques ou bien dépôt de projets à l’appel à solution innovante pour lutter contre le COVID, chacun a son rôle à jouer.

 

Chez TRAKmy, la mise en place du télétravail a rapidement été mise en place. Nous avons également souhaité participer à la lutte du COVID-19. Pour cela, nous avons mis en place TRAKmySTOCK, une solution pour sécuriser le stock de matériel médical, souvent dérobé en cette période. Nous avons également déposé un dossier à l’appel à solution innovante pour lutter contre le COVID, autrement dit TRAKmyCOVID. Pour plus d’informations c’est : ici.

covid et start-up

Mesures et aides mises en place par le Gouvernement :

 

 

 

 

Après avoir mis en place des mesures de confinement pour ralentir l’épidémie, certaines activités ont dû cesser. Tous les professionnels ont dû revoir leurs organisations.

 

En revanche, nous ne pouvons pas nier le fait que l’activité des entreprises est fortement ralentie. Pour cela, le Gouvernement a mis en place certaines mesures pour soutenir les entreprises. En ce qui concerne les start-up, un plan de 4 milliards d’euros a été annoncé pour leur venir en aide.

groupe avec des masques

Toute la Team TRAKmy vous souhaite un bon courage durant cette période. Prenez soin de vous et de vos proches ! A très vite !

Bateaux de plaisance, un loisir attractif !

Les bateaux de plaisance en quelques chiffres :

Bateau sur la mer

 

 

 

 

 

La France, est un pays bordé par la Manche, l’Océan Atlantique mais aussi la mer Méditerranée. Alors entre pêche, location de bateaux, visites touristiques et bateaux de plaisances ou autres navires, les littoraux sont des zones attractives. On compte en 2019, environ 13 millions de plaisanciers en France. De plus, l’année 2018 a enregistré plus de 12 000 nouvelles immatriculations sur les navires neufs. Sur le littoral français, on compte également plus de 473 installations portuaires destinées à l’accueil des navires de plaisance.

Secteur de la plaisance et enjeux économiques :

 

Le secteur nautique propose une grande diversité des produits : voiliers, navires à moteurs, de grande taille ou de petite taille. Autour de ces produits gravitent des services comme les ports, les équipementiers et les loueurs. La France est le second fabriquant mondial de bateaux de plaisance dans le monde et le 1er en Europe. Plus de 72.4% de cette production est destinée à l’exportation à destination d’autres pays d’Europe mais aussi des Etat-Unis (pour plus d’informations cliquez : ici).

 

Le Languedoc Roussillon, région où est implantée TRAKmy, a une sortie sur la mer Méditerranée. Région fortement touristique de par son beau temps mais aussi par sa diversité : montagne avec les Cévennes, architecture à Nîmes ou Montpellier mais aussi sports et activités nautiques avec divers ports de plaisances pour accueillir les navires comme : le Port de Carnon, le Port d’Argelès sur Mer ou encore Port Leucate.

port avec des bateaux

La Fédération Française des Industries Nautiques, un acteur majeur :

 

Les professionnels de la plaisance sont regroupés autour de la Fédération Française des Industries Nautiques, autrement dit la FIN. Acteur majeur du secteur nautique, son objectif est de rassembler l’ensemble des métiers liés au développement et à la pratique d’activités nautiques. Les missions principales de la FIN : défendre, représenter, promouvoir les différents métiers et acteurs de la filière nautique en France et à l’étranger.

 

Cette Fédération regroupe aujourd’hui plus de 5000 entreprises présentes dans 11 métiers de l’industrie et du service nautique. Le secteur de la plaisance est dynamique, chaque année à Paris est organisé l’un des plus grands salon nautique, qui regroupe passionnés et professionnels. C’est environ 260 000 personnes qui s’y rendent, pour y découvrir les nouveautés. Cette année ce sera du 5 au 13 décembre (pour plus d’informations cliquez : ici).

Bateaux de plaisance : les bons réflexes à avoir pour lutter contre le vol :

Malheureusement, même les navires ou les transports nautiques comme les jet-ski ne sont pas épargnés par les vols. Afin de les limiter, voici quelques gestes simples à adopter :

 

  • Fermer les accès en cas d’absence.
  • Visiter régulièrement votre bateau.
  • Privilégier un port ou une marina sécurisés.
  • Retirer le matériel coûteux lorsque vous ne faites plus de sorties pendant un moment.
  • Sécuriser votre remorque si votre bateau est stocké dessus.
  • Ne laissez pas les papiers du bateau à l’intérieur lorsque vous n’êtes pas en sortie.
  • Retirer les coupe-circuits et les clefs de contact.
yacht en pleine mer

TRAKmy, une technologie simple pour naviguer sereinement :

visuel du traceur gps COMPACT

 

 

 

TRAKmy propose aux bateaux ou engins nautiques de s’équiper d’un traceur GPS nouvelle génération. L’objectif étant de se protéger contre le vol. TRAKmy doit être perçu comme un assistant qui permet de retrouver les biens volés rapidement. C’est une solution simple qui combine un traceur GPS sans câblage, sans recharge, longue autonomie et surtout étanche et une appli mobile. L’étanchéité étant un critère primordial pour les véhicules en contact permanent avec l’eau. TRAKmy propose son traceur COMPACT qui répond à la norme IP68, idéal pour tous les engins nautiques. De plus, si votre bateau est stocké sur une remorque, il est encore plus facile de le dérobé. C’est pour cela, que la géolocalisation est un moyen pratique et simple d’utilisation pour sécuriser vos biens à distance. 

Apiculteurs face aux vols de ruches : TRAKmy c’est la solution pour travailler sereinement

Le rôle des abeilles dans l'environnement

 

 

L’abeille est un insecte qui vit en société. Finalement, cet insecte est assez proche de l’homme. Les abeilles possèdent un moyen de communication, mais aussi un rang au sein de la hiérarchie et un rôle précis à accomplir dans la ruche. Entre la reine, les abeilles butineuses, ventileuses ou gardiennes, tout est organisé au millimètre. Les abeilles adultes vivent entre 20 à 30 jours en été et environs 170 jours en hiver. Hors elles ont un rôle primordial dans notre écosystème, puisqu’elles transportent le pollen d’une fleur à une autre. Elles permettent donc aux plantes à fleurs de se reproduire. L’abeille est considérée comme le pollinisateur le plus efficace. Elles pollinisent 80% des plantes à fleurs du monde. Les abeilles nous permettent de voir de nouvelles variétés de plantes dans certains environnements, de favoriser le croisement des espèces végétales et sauvegardent la végétation.

abeille sur une fleur

La disparition des abeilles et le rôle des apiculteurs

photo d'abeilles

 

La France, recense environ 60 000 apiculteurs. Aujourd’hui, ils doivent faire face à de nombreux défis. La mortalité des abeilles étant le premier. Aujourd’hui on estime le taux de mortalité à 30%. Certains émettent même l’idée d’une extinction des abeilles dans quelques années. Nous sommes les premiers responsables de cette disparition. C’est l’expansion de notre occupation sur terre et la pollution que nous produisons, qui sont les premiers facteurs de leur disparition. La disparition des abeilles aurait des conséquences environnementales et économiques irréversibles. Outre le fait que le secteur apicole est un secteur qui crée de l’emploi, il serait dommage de les voir disparaître. De plus, les produits que l’on fabrique grâce aux abeilles et au travail des apiculteurs sont une ressource économique non négligeable. Sur l’aspect environnemental, c’est environs 80% des plantes et 90% des arbres fruitiers que nous pourrions voir disparaître avec les abeilles. C’est pour cela, qu’il est important de les préserver au maximum et de ne pas négliger le rôle des apiculteurs.

Le combat de certains acteurs du secteur apicole

 

 

 

 

 

Face à ce constat alarmant, certains acteurs du secteur apicole ont décidé de réagir. Bleu Blanc Ruche en est le premier exemple. Projet innovant, qui va unir les consommateurs et les apiculteurs, autour d’un objectif : augmenter le repeuplement des abeilles en France.  Autrement dit, la marque Bleu Blanc Ruche va aider et soutenir les apiculteurs dans leur développement. Bleu Blanc Ruche, c’est une prise de conscience et la naissance d’un projet de miel de repeuplement. Pour plus d’informations cliquer : ici.

abeille dans une fleur

Les apiculteurs face aux vols de ruches

Photo d'un apiculteur avec ses ruches

 

 

 

 

En plus de la disparition croissante des abeilles dans le temps. Le secteur apicole doit également faire face au phénomène lui aussi croissant des vols de ruches. On parle d’un vrai fléau pour les apiculteurs français. L’un des derniers vols en date du 01 avril, a surpris un apiculteur varois, qui a vu ses 180 ruches disparaître en une nuit. La valeur du préjudice est estimée à environs 100 000 euros (Pour plus d’informations, cliquez : ici). Aujourd’hui, certains apiculteurs témoignent de ces vols via les réseaux sociaux et tentent même d’alerter certains médias. Vu le nombre de ruches dérobées à chaque vol, certains apiculteurs parlent de vols en bandes organisées.

TRAKmy une solution pour travailler sereinement

 

 

 

 

Face à cette hausse inquiétante des vols de ruches, TRAKmy souhaite apporter son aide aux apiculteurs. Nous l’avons bien compris, votre métier c’est de la passion et beaucoup de travail. C’est pour cela, que nous vous proposons une solution simple et efficace. TRAKmy c’est un traceur à dissimuler astucieusement et une application mobile avec plusieurs fonctionnalités. La possibilité de définir une zone de sécurité autour de vos ruches et d’être alerté en cas de sortie de cette zone. Cela vous permettra de travailler sereinement et de surveiller vos ruches à distance. Nous équipons déjà plusieurs apiculteurs de la région Languedoc-Rousillon et nous souhaitons étendre notre solution à la France entière pour lutter avec vous contre le vol de ruches. Pour plus d’informations c’est : ici !

photo de l'intérieur d'une ruche
photo application et du traceur gps

COVID-19 : STOP AUX VOLS ET TOUS SOLIDAIRES

Une crise sanitaire d'ampleur inédite :

La France ainsi que le monde entier, font face depuis quelques semaines à une crise sanitaire d’une ampleur inédite. Pendant que le COVID-19 se répand à vitesse grand V, chacun agit avec les moyens dont il dispose. En France, cette période inédite amène à des mesures de confinement, une restriction des déplacements, mais aussi à une situation d’urgence dans les hôpitaux.

La contribution de TRAKmy face à cette épidémie :

Actuellement, l’heure est à la solidarité et à l’engagement. Petites comme grandes entreprises, contribuent à aider et soutenir les acteurs en première ligne. TRAKmy souhaite également apporter une contribution à cet effort. Durant cette période, le personnel de santé et hospitalier sont en première ligne. Nous constatons une hausse des vols de matériel médical comme : les masques mais aussi les solutions hydro-alcooliques.  Le virus se repend très rapidement et le nombre de malades ne cesse d’augmenter. Fort de ce triste constat et de la sollicitation du personnel médical, TRAKmy souhaite proposer sa solution de sécurisation autour de deux aspects :

Solution 1 : TRAKmySTOCK :

chiffres sur le vol de matériel médical

TRAKmy a pour ambition de sécuriser les marchandises sensibles, ainsi que les stocks de matériel les plus susceptibles d’être dérobés. Cette solution est destinée aux transporteurs de matériel, mais également aux établissements de santé. Grâce à des traceurs nouvelle génération bien dissimulés, cela va permettre de limiter les vols. C’est une solution simple : 1 traceur (sans câblage, sans recharge, longue autonomie et étanche) et 1 application mobile, pour suivre le déplacement des marchandises. TRAKmy a décidé de prêter des traceurs aux établissements de santé (dans la limite des stocks de prêts) : pour en bénéficier, nous contacter ici : https://trakmy.fr/covid-19/

Solution 2 : TRAKmyCOVID :

La seconde solution que propose TRAKmy, est une option centrée sur la sécurisation des personnes et la gestion de la propagation du virus. Cette solution, utilisera des fonctionnalités déjà présentes sur l’appli TRAKmy. Elle bénéficiera de nouvelles fonctionnalités pour le personnel médical, ainsi que pour les utilisateurs. Les données seront anonymisées, sécurisées et détruites, lorsque l’application ne sera plus utilisée. Le dossier a été déposé dans le cadre de :

« Appel à projets de solutions innovantes pour lutter contre le COVID-19 ».

chiffres sur le vol de matériel médical

Prenez soin de vous !

Outre l’action que nous souhaitons mener face au CORONAVIRUS, les hôpitaux français font face à une crise inédite. Pour cela, il est important de respecter les mesures prises par le Gouvernement et de maintenir les gestes barrières afin de freiner l’épidémie (pour plus d’informations cliquer sur le lien : ici).

On compte sur vous ! Et toute la Team TRAKmy vous souhaite un bon courage face à cette épreuve.

 

Prenez soin de vous et de vos proches ! On se dit à très vite !

Laissez nous votre email et nous vous envoyons tout de suite votre guide pour bien choisir votre traceur GPS