La Mutuelle des motards veut démocratiser les traceurs GPS

deux-roues motorisés

Le nombre de vols des deux-roues motorisés s’élève à 40 275 sur l’année 2020 (source : Argos). Et seulement 30% sont retrouvés. Pour faire augmenter ce taux, et faire diminuer in-fine les primes déduites aux sociétaires malchanceux, la Mutuelle des motards essaye de démocratiser l’utilisation de ces boîtiers connectés. Comment ? En signant des partenariats avec les experts du secteur, comme TRAKmy, pour leur faire bénéficier de réductions à l’achat et de remises sur la cotisation à terme.

Augmentation des vols de moto en 2021 : "les motards ont tendance à relâcher les bonnes pratiques"

Le vol de moto est en augmentation de 15,2% en 2021. Comment l’expliquer ? D’une part, certaines pièces et certains modèles sont fortement prisés par les voleurs en raison de la demande sur le marché de l’occasion (voir les modèles les plus volés en 2020). D’autre part, l’abus de confiance de certains motards est pointé. « En pensant que le vol n’arrive qu’aux autres, les motards ont tendance à relâcher les bonnes pratiques (arrimage à un point fixe par exemple). Et puis, un jour, la moto n’est plus là », explique Yannick Bournazel, chargé de mission innovation chez la Mutuelle des motards, dans le magazine Moto magazine.

La charge financière du vol pour les assureurs est reportée sur les cotisations

Le vol représente évidemment un problème majeur pour l’assuré. L’assureur aussi : « Un assureur mutualiste cherche à établir un prix juste, calculé en fonction des entrées et des sorties d’argent. Si la charge financière du vol est importante, toutes nos cotisations s’en ressentent, et nous devons par conséquent agir pour limiter ces risques », assure Yannick Bournazel. Agir signifie augmenter les cotisations des assurés.

Moins d'une moto sur trois est retrouvée après un vol

Ou même refuser de couvrir pour le risque vol certains deux-roues motorisés récents dans certaines grandes agglomérations. « Nombre d’assureurs concurrents ne proposent plus de les couvrir pour le risque vol, ou à des tarifs prohibitifs », indique le chargé de mission innovation. D’où l’intérêt commun pour tout l’écosystème de limiter les vols, ou d’augmenter la part des véhicules retrouvés. Et c’est là que la marge de progression est importante. Moins d’une moto sur trois est retrouvée après un vol. Contre plus d’une sur deux pour les voitures à titre de comparaison.

Les traceurs GPS répondent à la problématique des deux-roues motorisés

« Une moto retrouvée est trois fois moins coûteuse pour l’assureur qu’une moto non retrouvée, mais, surtout, c’est une très bonne nouvelle pour le motard, car il garde SA moto. C’est en ce sens que les traceurs jouent pleinement leur rôle. Ils permettent en général de retrouver rapidement les véhicules, et plus le délai est court, plus on a de chances de les retrouver en bon état. Le motard est heureux, l’assureur a moins de frais, et les cotisations s’en ressentent à terme », détaille-t-on du côté de la Mutuelle.

La Mutuelle des motards et TRAKmy deviennent partenaires

La Mutuelle des motards est alors entrée en contact avec les experts de la géolocalisation en début d’année 2022. TRAKmy a logiquement été contactée et une charte d’engagement a été signée. Elle permet aux sociétaires de bénéficier de 10% de réduction pour tout achat de traceurs GPS sur trakmy.fr. Soit le traceur GPS à 116,10 € au lieu de 129 €.

Et pendant un mois (du 18/02 au 20/03), dans le cadre de l’opération Offre engagement prévention, les sociétaires de la Mutuelle des motards profitaient d’une remise supplémentaire de 50 euros pour tout achat d’un traceur TRAKmy. Soit un coût de revient à seulement… 66,10 €.

La course à la démocratisation des traceurs GPS pour les deux-roues motorisés est lancée. Vous l’aurez compris, dans l’intérêt de tous. À l’exception des voleurs.