fbpx

Le problème récurrent des vols de bateaux⛵, Trakmy lance l’offensive.

De nombreux groupes se forment sur les réseaux-sociaux pour créer une entraide rapide pour lutter contre les vols de bateau, catamaran, semi rigide ou encore jet-ski:

 

 

Après la perte de confiance envers certaines assurances, un utilisateur se confie « Fab : Un coffre-fort…C’est ce qu’a semblé me dire mon assureur qui ne prend pas en compte le vol (sur un SR Zodiac) dont je viens d’être victime ! ».
Viens à cela se rajouter la peur d’être victime d’une bande organisée de vol de moteur.

 

Un article récent sur l’Express intitulé: « Vol de bateaux par des passeurs: les autorités face à l’inquiétude des pêcheurs » met en avant les risques de plus en plus grands de voir des bateaux volés: « depuis mi-novembre, deux navires ont été volés et une douzaine auraient été dégradés par des passeurs, qui tentaient de les faire démarrer pour faire traverser leurs « clients« , le plus souvent des Iraniens, vers la Grande-Bretagne. Et ce, toujours au même endroit, quai Gambetta, auquel on accède facilement en descendant des échelles ou deux passerelles ». Ces vols ont un impact important sur le travail, déjà dur, des pêcheurs.

 

De nombreux blogs apparaissent pour tenter d’enrailler ce mal. Un blog en particulier fait froid au dos: PNEUBOAT BATEAU SEMI-RIGIDE. On site par exemple un des propriétaire de semi-rigide: « Ils ont ensuite abandonné l’embarcation à son sort. Un des flotteurs a été percé, le siège broyé pour permettre aux voleurs d’accéder aux câbles. La batterie a, elle, été retrouvée dans le sable et le matériel de pêche à l’eau. L’annexe a également disparu. Le propriétaire, qui a immédiatement prévenu la gendarmerie et son assurance, a déposé plainte. Il évalue le préjudice à environ 14 000 euros. Deux autres moteurs de bateaux, à Saint-Vaast-la-Hougue (150 CV) et Jonville, ont également été ciblés. Les services de gendarmerie, qui évoquent un phénomène cyclique, restaient prudents et se refusaient à tout commentaire sur cette affaire. Une enquête a été ouverte. »

Aujourd’hui TRAKmy une startup Nîmoise spécialisée dans les traceurs autonomes nouvelles génération lance un géotraceur pour les véhicules nautiques. Le traceur dispose de nombreuses fonctions comme le « géofencing » qui sont des zones d’alarme, dès que le bateau sort d’un périmètre une notification ou un sms vous est envoyé:

 Son prix est de 89 €TTC avec une année d’abonnement offert avec son application téléchargeable sur Google Play Store et Apple Store. Si vous ne voulez pas perdre une partie de votre vie en une nuit adoptez Trakmy.