Réseau à bas débit : en redressement judiciaire, Sigfox repris par UnaBiz

Le tribunal de commerce de Toulouse vient de céder le fleuron français de l’Internet des objets (IoT), le groupe Sigfox SA (et sa filiale Sigfox France SAS), à l’opérateur singapourien UnaBiz. L’entreprise était en situation de redressement judiciaire.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les salariés et les clients de l’entreprise Sigfox (comme TRAKmy). Après avoir déposé le bilan devant le tribunal de commerce de Toulouse en janvier dernier, la société disposait de six mois pour trouver un repreneur. Ce jeudi 21 avril, le tribunal de commerce de Toulouse a rendu sa décision et accepté l’offre de reprise de l’opérateur singapourien UnaBiz, fondé et dirigé par deux entrepreneurs français dont l’un est un ancien salarié de chez Sigfox. L’acquisition s’est faite à hauteur de 3 300 000 euros.

Cette offre était privilégiée en priorité par les salariés de l’entreprise. 110 contrats sur 174 seront repris. Et 16 sur 16 pour la filiale française. Cette reprise va permettre le maintien du réseau d’antennes basse fréquence dans les 70 pays concernés. Plus de 2 000 antennes ont été déployées par Sigfox en France et couvrent ainsi 94% de la population tricolore.

Pour rappel, nos traceurs MINI et MAXI utilisent cette technologie pour communiquer leur position GPS sur votre application TRAKmy.